Conseils pour faire vos premiers pas avec un logiciel de montage vidéo

Si vous voulez réaliser votre premier montage vidéo en toute simplicité, vous devrez respecter un certain nombre d’étapes, à commencer par le choix d’un bon logiciel de montage vidéo proposant les outils dont vous avez besoin, tout en restant ludique et simple à prendre en main.

 

Quel logiciel de montage vidéo choisir pour débuter ?

 

Le choix des logiciels de09 montage vidéo est large sur Internet. Avant les fonctionnalités, le prix est un premier critère de sélection, car il existe autant d’outils gratuits que payants. Pour les novices, inutile de payer pour produire une vidéo privée comme le film des dernières vacances ou d’un anniversaire, une application gratuite fera parfaitement l’affaire.

 

Si vous vous y perdez parmi toutes les possibilités que vous offre le Web, utilisez les solutions intégrées à votre système d’exploitation : iMovie pour les utilisateurs de Mac et Windows Movie Maker si vous travaillez sur PC. En plus d’être entièrement gratuits, ils sont ludiques et simples d’utilisation.

 

Dans les deux cas, il suffit d’ouvrir le logiciel, d’importer les différentes séquences et/ou photos depuis votre caméscope, votre ordinateur ou un autre appareil, d’ordonner ces différents éléments avant ajouter des transitions et des effets, ou effectuer des petites retouches afin d’optimiser la qualité et le rendu de la vidéo finale. Si vous le souhaitez, vous pouvez également insérer un morceau musical servant de bande originale tout au long du film ou seulement sur certaines séquences, d’ajouter des commentaires, etc.

Une bonne préparation, la clé d’un montage vidéo réussi

 

Pour gagner du temps au moment du travail sur le logiciel de montage vidéo, vous devriez suivre quelques étapes préalables.

Le tri des images et des séquences vous prendra du temps, surtout si vous aimez mitrailler et que l’organisation de votre photothèque n’est pas optimale. Cette étape de sélection des passages à assembler pour le film s’appelle le dérushage : notez séparément pour chaque séquence le moment du démarrage et de fin. Si vous allez intégrer des musiques, pensez à les convertir au bon format en fonction de ceux que le logiciel prend en charge.

Vous devrez probablement passer un certain temps avant obtenir un bon résultat, mais ce type de logiciel est généralement très intuitif et se maîtrise rapidement. Vous serez rapidement prêt pour une production plus aboutie que vous pourrez même partager avec vos amis, diffuser sur les réseaux sociaux ou sur les plateformes telles que YouTube ou DailyMotion.